Planification du réseau de transport d'électricité et maîtrise de la demande d'électricité : vers une complémentarité des objectifs ?

Dossier  : « Planifier les réseaux  : nouveaux enjeux etnouvelles formes de la planification des grands réseaux »
Par Boris Bailly, Frédéric Rosenstein
Aux impératifs d’indépendance énergétique, s’ajoutent aujourd’hui de nouveaux objectifs politiques : lutte contre le changement climatique ; ouverture des marchés de l’énergie ; renforcement de la politique d’aménagement du territoire et décentralisation. Dans ce contexte, des mutations profondes dans l’organisation du système électrique émergent. Ainsi, l’aspect demande va devenir une variable de premier plan pour la gestion du réseau qu’il faudra prévoir, planifier, et de plus en plus maîtriser. Le schéma de service collectif de l’énergie constitue un instrument de suivi et de mise en cohérence des actions à mettre en œuvre dans un objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre, notamment en sollicitant l’appui du niveau territorial. La maîtrise de la demande d’énergie et la production décentralisée de l’énergie sont conçues comme alternative ou accompagnement aux projets de développement d’infrastructures de transport d’électricité. L’expérience de Boutre-Carros qui est menée actuellement dans le sud-est de la France constitue un cas d’intégration de ce type d’actions. Dans le même temps, les territoires en général, et plus particulièrement les régions, manifestent une volonté d’intervenir dans les choix énergétiques. Cette présence croissante sur un sujet jusque-là réservé à l’État, répond à la nécessité de planifier localement le développement des énergies renouvelables, sous impulsion européenne.
Voir l'article sur Cairn.info