Un tournant patrimonial : New York Grand Central (1903-1978)

Dossier : Les gares au miroir de l’urbain
La gare de Grand Central à New York a été inaugurée en 1913 en remplacement de la gare d’origine jugée vétuste. Parallèlement, la compagnie ferroviaire avait engagé un grand projet de construction immobilière en couvrant les voies ferrées tout le long de Park Avenue. Le lien entre ce morceau de Manhattan et la grande gare est ainsi le fruit d’intérêts croisés entre stratégie économique ferroviaire et développement urbain. À partir des années 1950, ce lien connaît une évolution plus difficile durant laquelle des groupes d’acteurs s’opposent autour du devenir de la gare. Entre contestation des projets urbains et lutte juridique pour la question patrimoniale, le cas de Grand Central constitue un tournant patrimonial. La bataille pour sa conservation a marqué le passage d’une conception essentiellement technico-économique de l’espace ferroviaire en ville à celle d’une conception plus immatérielle faisant de la qualité architecturale et de la place symbolique de la grande gare dans les échelles urbaine et nationale les raisons de sa préservation.
Voir l'article sur Cairn.info