Comment se décide une rénovation thermique en copropriété ? Un nouveau mode d'organisation de l'habitat comme condition de l'innovation énergétique

Dossier  : Usages de l'énergie dans l'habitat  : la transition énergétique vue d'en bas
Par Gaëtan Brisepierre
En France, la rénovation thermique du parc des copropriétés est un défi majeur de la transition énergétique de par son ampleur et sa complexité. En 2010, une enquête qualitative sur des premiers cas de rénovation thermique met en lumière que ce qui se joue n’est pas seulement un choix à partir de critères technico-économiques mais une métamorphose de l’organisation comme condition de l’innovation. Mettant à distance le gestionnaire professionnel, un nouveau jeu d’acteurs s’installe à travers l’émergence d’un « leader énergétique » qui suscite une dynamique de participation des copropriétaires. Celle-ci alimente un processus social de rénovation qui commence par des étapes préparatoires comme la cogestion du chauffage collectif et/ou la coproduction d’un audit énergétique. Le vote des travaux se prépare en amont par un important travail de montage de projet incluant la mise en place de circuit informel de communication et l’ingéniosité financière. Chaque solution technique fait l’objet d’un travail spécifique d’appropriation en fonction des contraintes de la situation.
Voir l'article sur Cairn.info