Transitions énergétiques multiples et contradictoires à Sfax (Tunisie)

Dossier  : Énergie et villes des pays émergents  : des transitions en question
Par Hugo Bolzon, Laurence Rocher, Éric Verdeil
Cet article explore la complexité de la notion de transition énergétique à partir de l’exemple de la Tunisie et de la ville de Sfax en particulier, en reliant deux dimensions originales. La première consiste à adjoindre à l’étude des actions en faveur des énergies renouvelables l’encouragement au développement du gaz naturel en réseau. La deuxième consiste à observer au niveau local, en fonction des caractéristiques du tissu urbain et des pratiques des ménages, l’interaction entre plusieurs dispositifs énergétiques en présence : gaz naturel, chauffe-eau solaire et gaz de bouteille. Plusieurs niveaux d’analyse sont développés. Les logiques relevant du niveau national concernant notamment les choix opérés en termes de fourniture d’énergie et de politique tarifaire s’avèrent déterminantes, dans le contexte très fortement centralisé de la Tunisie. L’analyse des pratiques des usagers en termes de raccordement au gaz naturel et du recours à des alternatives (gaz de bouteille et chauffe-eau solaire) met en évidence des effets de concurrence entre différentes solutions d’une offre énergétique qui apparaît contradictoire. L’étude révèle les impensés territoriaux des opérateurs de la transition énergétique et la faiblesse de la territorialisation des politiques publiques, alors même que les spécificités du local sont notables.
Voir l'article sur Cairn.info