Le déploiement des énergies propres à Delhi aux prises avec la défiance de la société urbaine

Dossier  : Énergie et villes des pays émergents  : des transitions en question
Par Marie-Hélène Zérah, Gautier Kohler
Cet article porte sur le déploiement des énergies propres à Delhi et vise à comprendre comment la dynamique des interactions entre technologies, sociétés et réglementation favorise ou freine une transition énergétique. L’hypothèse de départ est que l’adhésion ou la résistance de la société urbaine à cette transition doivent être analysées comme un processus démocratique et conflictuel vers la construction de nouveaux paradigmes techniques et sociétaux. L’article fait le choix méthodologique de s’intéresser à la fois aux politiques publiques et aux pratiques de la société urbaine relatives à la réforme du secteur électrique à Delhi. L’analyse met en évidence un attentisme des entreprises et une résistance des ménages, voire même des administrations, dont les raisons sont à trouver tout autant dans un manque de lisibilité des politiques et une aspiration à des prix de l’énergie faible que dans le profond déficit de confiance dans la légitimité et la compétence des élites politiques et bureaucratiques qui définissent le contenu de cette transition.
Voir l'article sur Cairn.info