Buenos Aires : l'introuvable transition énergétique d'une métropole fragmentée

Dossier  : Énergie et villes des pays émergents  : des transitions en question
Par Marie-France Prévôt-Schapira, Sébastien Velut
La métropole de Buenos Aires (13 millions d’habitants) fournit un cas d’évolution de l’approvisionnement énergétique dans une ville du Sud caractérisée par l’accroissement de la consommation, l’extension spatiale et les contrastes sociaux. Après la crise de 2001, les secteurs de l’énergie traversent une période de restructuration. Cela se traduit pour la métropole par le renforcement des interventions de l’État dans la fourniture d’énergie, les entreprises privées et la fixation des tarifs. L’évolution qui en résulte ne répond pas aux critères de la transition énergétique telle qu’elle est conçue en Europe mais elle met en avant le poids surplombant de l’État sur l’espace métropolitain fragmenté et où les acteurs locaux peinent à se tailler une place.
Voir l'article sur Cairn.info