Des choix d'aménagement urbain porteurs d'inégalités sociales et environnementales : La gestion des déchets solides à Ouagadougou (Burkina Faso)

« Inégalités environnementales et écologiques  : quelles applications dans les territoires et les services ? »
Par Issa Sory, Bernard Tallet
Cet article analyse le lien entre aménagement urbain et inégalités environnementales à partir de la présentation de la filière des déchets dans la capitale burkinabé, Ouagadougou, qui a la réputation d’être à l’« avant-garde » des réformes dans ce domaine dans la sous région ouest africaine. Depuis 2005, les autorités municipales, avec l’aide de la Banque mondiale, ont en effet entrepris l’application d’un Schéma Directeur de Gestion des Déchets afin de réorganiser la filière : des centres transitoires de dépôt – appelés « centres de collecte » – et un Centre de Traitement et de Valorisation des Déchets (CTVD) ont été construits. Pour une meilleure répartition des acteurs de la pré-collecte sur toute l’étendue du territoire urbain, la ville a été subdivisée en douze zones de collecte, attribuées à des entreprises privées dans le cadre d’un partenariat public-privé. L’analyse de cette première expérience de délégation du service urbain permet de montrer les inégalités spatiales à partir de la répartition des centres de collecte à l’intérieur de la ville. Les jeux des acteurs de la filière viennent renforcer un accès inégal au service de gestion des déchets qui traduit la marginalisation d’une partie importante de la population dans une ville fragmentée.
Voir l'article sur Cairn.info