Mesurer les inégalités environnementales et écologiques dans les villes en développement : déchets et eaux usées à Lima

« Inégalités environnementales et écologiques  : quelles applications dans les territoires et les services ? »
Par Mathieu Durand
Depuis une petite dizaine d’années, les débats sont intenses en France autour des notions d’inégalités environnementales et d’inégalités écologiques. Certaines de leurs définitions les distinguent, d’autres les confondent ou incluent l’une dans l’autre. Pour avancer dans leur compréhension, notre démarche a été de questionner les débats théoriques à partir d’un travail empirique sur la situation des déchets solides et liquides dans la ville de Lima (Pérou), en cherchant à caractériser les relations entre inégalités sociales et inégalités liées à l’environnement.
Ce travail de terrain a permis d’identifier une série d’indicateurs mesurant et appréhendant les inégalités. Ce n’est qu’une fois ce travail effectué que nous avons opéré un retour sur les différentes définitions des inégalités environnementales et écologiques. L’objectif était de mettre en adéquation les éléments compris dans les définitions avec les indicateurs de gestion des déchets à Lima. Nous avons ainsi retenu une série de définitions permettant de mettre en adéquation les deux. Ce texte cherche à retranscrire cette méthodologie de mesure, d’identification et d’analyse des inégalités environnementales et écologiques face aux déchets. Le contexte d’une ville en développement contraint à devoir s’appuyer sur des données éparses et peu nombreuses.
Voir l'article sur Cairn.info