L'habiter périurbain face à l'enjeu énergétique

« Inégalités environnementales et écologiques  : quelles applications dans les territoires et les services ? »
Par Xavier Desjardins, Lucile Mettetal
Le desserrement urbain, mouvement de longue durée, peutil être remis en cause par la question énergétique ? Une énergie plus chère ainsi qu’une attention plus grande à ses effets environnementaux, notamment les émissions de gaz à effet de serre, pourraient mettre à mal un des ressorts de la périurbanisation : un usage simple et peu onéreux de l’automobile. Une enquête menée dans trois communes des périphéries de l’Ile-de-France montre que la question énergétique conduit bien à des changements, potentiellement importants, dans le domaine de l’habitat. En matière de mobilité néanmoins, les ménages ne peuvent imaginer, pour un avenir proche, d’alternative crédible à l’usage de l’automobile. Il apparaît que les ménages sont prêts à consentir des coûts extrêmement importants pour conserver les bénéfices d’une vie dans des secteurs à basse densité.
Voir l'article sur Cairn.info