Un mode et ses modèles: l'autobus parisien

Dossier
Par Arnaud Passalacqua
La conception et l’exploitation d’un réseau d’autobus croisent des dimensions multiples: matériel roulant, personnel, territoire, demande des voyageurs, etc. Dans le cas parisien, la nécessité de disposer d’indicateurs susceptibles de rendre compte de ces activités et de permettre une amélioration du fonctionnement du réseau se fait donc sentir dès le début du XXe siècle. Le choix des indicateurs, d’abord financiers puis liés à la vitesse, reflète l’intérêt des acteurs mais se trouve profondément limité par la nature de ce système de transport, peu maîtrisé et à la logique artisanale. La modélisation fait toutefois son chemin dans ce monde, poussée par des forces le plus souvent extérieures à l’exploitant. Mais ce n’est qu’avec l’intégration de la dimension territoriale, rendue possible par les moyens techniques disponibles à partir des années 1970, que les modèles influencent la configuration du réseau lui-même.
Voir l'article sur Cairn.info