Géohistoire d'un tracé technique : frontières et réseaux en Afrique de l'ouest continentale « francophone »

Dossier  : Réseaux et frontières. Géopolitiques (I)
Par Jean Debrie
La géohistoire d’un tracé technique revient à identifier sur une temporalité donnée le lien entre réseaux et échelles spatiales. Cet article aborde la production des tracés routiers et ferroviaires en Afrique occidentale « francophone » pendant le temps colonial et le temps national. Le tracé est ici entendu comme formatage par un pouvoir d’un projet sur un espace délimité. A l’intérieur des frontières coloniales puis nationales se sont donc formatées des routes et des voies ferrées qui peuvent être relues comme le résultat d’un compromis entre un projet et la capacité de le réaliser. Cet essai de géohistoire permet ainsi d’identifier autour du lien frontières-réseaux les différentes logiques géographiques successives (binôme et branches d’exploitation, axe national, axe économique, connexion externe) qui se sont déployées sur ces espaces délimités. Cet exercice se concentre plus particulièrement sur la partie continentale de l’espace ouest-africain.
Voir l'article sur Cairn.info