Le réseau technique est-il un impensé du XVIIIe siècle : le cas de la poste aux chevaux

Dossier  : « Réseaux et territorialités »
Par Nicolas Verdier
Cet article souhaite démontrer que, contrairement à ce que l’historiographie dominante laisse entendre, le réseau est un concept qui existe dès le XVIIIe siècle, voire à la fin du XVIIe siècle. En effet, l’absence du mot réseau n’empêche nullement l’usage du concept au travers de diverses représentations graphiques, qu’elles soient celles de la cartographie ou des matrices triangulaires. Dans le deuxième tiers du XVIIIe siècle, l’absence du mot réseau est d’ailleurs en partie comblée par l’usage d’autres mots comme celui d’itinéraire. Des ingénieurs des Ponts et Chaussées, des Fortifications et des Mines manipulent le concept au même moment, comme Ogée à propos du réseau routier en Bretagne. En dehors du monde des ingénieurs, des systèmes techniques, comme la Poste aux Chevaux, s’appuient tant sur l’interconnexion, sur la connectivité que sur la hiérarchie pour fonctionner, et cela, dès le début du XVIIIe siècle. Il est donc nécessaire de réinterroger l’histoire du concept à la lumière de ces nouveaux éléments.
Voir l'article sur Cairn.info