Le triptyque portuaire est-il toujours pertinent ?

Dossier  : Flux portuaires
L'exemple des services maritimes de cabotage
Par Delphine Dubreuil
L’article pose la question du port, de son hinterland et des figures d’analyses utilisées pour les appréhender. Le point de départ de la discussion est donné par deux contributions de la littérature spécialisée. La première défend l’idée d’un réseau mondial, dominé par les logiques de l’industrie maritime, prenant acte des transformations majeures dues à la conteneurisation. Le second insiste sur le rôle traditionnel du port et de sa communauté comme intermédiaire entre l’arrière pays et l’avant pays. Le port se projetterait ainsi dans trois dimensions, ce que la métaphore du triptyque résume parfaitement.
Si l’on examine le port à travers les seuls services intra-européens, l’interprétation par le réseau perd de sa pertinence. Par la diversité des formats utilisés et la modestie des volumes en jeu dans ce segment du marché maritime, la coordination assurée par les acteurs portuaires devient indispensable au delà des fonctions techniques habituelles. Les chaînes maritimes sont largement organisées autour de produits industriels mais des apports complémentaires sont en effet souvent nécessaires pour assurer la continuité du service maritime.
Voir l'article sur Cairn.info