Gestion de l'alerte et de l'information lors des crues : conditions et limites d'une démarche participative locale. L'exemple des Deux-Sèvres

Dossier « Réseaux, risques et crises »
Par Bastien Affeltranger, Nancy Meschinet de Richemond
À partir d’une enquête conduite en Deux-Sèvres sur les bassins de la Sèvre Niortaise, du Thouet, et de la Sèvre Nantaise, il s’agit de réfléchir aux conditions d’une implication de la société civile (habitants, associations de riverains) dans la gestion de l’alerte et de l’information de crise. La concertation entre acteurs est envisagée comme un moyen de réguler les recherches en responsabilité pour défaut d’alerte. On rappelle les difficultés liées à la mesure de l’efficacité d’une stratégie d’alerte. En l’absence d’un système officiel sur le Thouet, les riverains ont jusqu’à présent développé, avec plus ou moins de succès, leur propre réseau d’alerte et d’information sur le risque et élaboré des conduites de gestion de crise. L’enjeu est alors pour les pouvoirs publics d’articuler ces réseaux locaux lors de la mise en place d’un système d’alerte officiel.
Voir l'article sur Cairn.info