La construction des catégories du service public dans un pays émergent : les conflits de la concession de l'eau à Buenos Aires

Dossier  : Dérégulation, état des lieux
Par Graciela Schneier-Madanes
La concession de l’eau de Buenos Aires (9 millions d’habitants et la plus grande au monde) à Suez-Lyonnaise des eaux en 1993 est considérée ici comme un « espace laboratoire » pour l’analyse des transformations de la gestion urbaine en Amérique Latine provoquées par le recours au secteur privé dans l’opération des services.
Les conflits provoqués par la mise en place du plan d’expansion et les nouvelles formes de tarification sont analysés comme un de ces mécanismes socio-économiques qui contribuent à de nouvelles constructions de la notion de service public par l’introduction de la notion de service universel et de la participation des usagers.
Voir l'article sur Cairn.info