Quelle territorialité pour l’économie circulaire ? Interprétation des typologies de proximité dans la gestion des déchets

Le retour de la proximité !
Par Jean-Baptiste Bahers, Mathieu Durand, Hélène Beraud
Si l’économie circulaire structure aujourd’hui le débat public autour des questions de maîtrise des flux de matière dans le cadre de la transition socio-écologique, la question de sa territorialité n’est pas véritablement posée publiquement. L’une des façons de comprendre ces enjeux est de cibler l’un des trois grands domaines qui la composent, le plus ancien et le plus structuré : la gestion des déchets. En effet, les logiques spatiales se complexifient, avec comme cadre de référence l’application du « principe de proximité ». Pour autant, rien n’indique ni l’échelle ni les modalités de cette proximité. Elle semble être à géométrie très variable en fonction du type d’acteur qui la prend en charge, du type de déchets et de la structuration des filières. Cet article cherchera donc à comprendre l’opérationnalisation du principe de proximité en fonction des acteurs de la gestion des déchets, afin d’analyser comment ces acteurs s’approprient les enjeux territoriaux de l’économie circulaire.
Voir l'article sur Cairn.info