La proximité au cœur des synergies éco-industrielles dunkerquoises

Le retour de la proximité !
Par Christophe Beaurain, Muriel Maillefert, Delphine Lenoir Varlet
L’écologie industrielle vise à mettre en valeur un fonctionnement circulaire de l’économie, pour économiser des matières premières et de l’énergie (synergies de substitution) et mutualiser des services entre entreprises (synergies de mutualisation). Le travail propose dans un premier temps une mise à jour de l’analyse des synergies éco-industrielles sur le territoire dunkerquois. L’analyse de deux cas de synergies de substitution sur le territoire dunkerquois, réalisée à partir d’entretiens avec différents acteurs productifs du territoire, montre qu’une variable commune, l’interdépendance (économique, technique et décisionnelle), structure la relation entre les différents acteurs. La gouvernance des démarches d’écologie industrielle se partage entre gouvernance opérationnelle, d’ordre routinier, fondée sur la confiance et dans laquelle le contrat est un garde-fou, et gouvernance politique, mobilisée pour arbitrer des conflits majeurs entre les parties et qui nécessite l’intervention d’un acteur-tiers légitime. Nous montrons que ces deux formes de gouvernance s’appuient sur le jeu des différentes formes de proximité entre acteurs participant aux démarches d’écologie industrielle.
Voir l'article sur Cairn.info