Économie circulaire acritique et condition post-politique : analyse de la valorisation des déchets en France

Circulation des matières, économies de la circularité
Par Pierre Desvaux
Cet article se penche sur les reconfigurations des politiques de valorisation des déchets au regard du développement de l’économie circulaire comme un cadrage institutionnel. Le bouclage des flux nécessaire à la réinjection des déchets recyclés dans les sphères de production nécessite en effet pour les pouvoirs publics de repenser les circulations de matières et pour permettre un découplage entre croissance économique et consommation de ressources. Toutefois, la mise en place du cadre législatif européen et national est fortement marquée par le lobbying de grands industriels et tend à les présenter comme solutions privilégiées, constituant en cela un cadre excluant, au détriment de lectures et de pratiques alternatives de l’économie circulaire à plusieurs niveaux. L’article cherchera à questionner cette situation au regard de ce que certains auteurs qualifient de « condition post-politique ». Il s’agira donc de montrer comment la constitution du cadre législatif fait la part belle aux industriels et d’étudier les conséquences de ces choix sur les pratiques de valorisation des déchets mainstream et alternatives dans l’agglomération lyonnaise.
Voir l'article sur Cairn.info