Le transport ferroviaire interurbain de passagers en Californie : un laboratoire du renouveau ferroviaire aux États-Unis ?

Varia
Par Matthieu Schorung
Le transport ferroviaire interurbain de passagers aux États-Unis connaît depuis la fin des années 1990 une progression continue de sa fréquentation, bien que sa part modale demeure très modeste. Cette redécouverte du train est encouragée par un contexte favorable lié à l’engagement ferroviaire de l’administration Obama, à une congestion croissante des réseaux autoroutiers et aériens et à une prise de conscience des enjeux de l’écomobilité. Certains territoires apparaissent comme particulièrement favorables à un renouveau du mode ferroviaire notamment le Nord-Est et la Californie. Cet État est aujourd’hui très engagé, politiquement et financièrement, dans le transport ferroviaire de passagers : lignes régionales d’Amtrak, chantier de ligne à grande vitesse, planification de nombreux projets, projet de réseau intégré à l’échelle de l’État. Tous ces éléments conduisent à envisager la Californie comme un laboratoire du renouveau ferroviaire pouvant inspirer d’autres États. Malgré une organisation complexe du secteur ferroviaire aux États-Unis et un enchevêtrement d’acteurs, l’État de Californie est parvenu à construire une nouvelle stratégie visant à faire du train une alternative crédible à la voiture et à l’avion. Il met pour cela en œuvre une stratégie diversifiée et globale, s’adaptant à différents contextes territoriaux et institutionnels, et allant même jusqu’à la mise en place de formes de gouvernance innovantes.
Voir l'article sur Cairn.info